FIMHome
Fédération Internationale de Motocyclisme
Accès membre
Loading...
   English
FIM / Siège FIM

Siège de la FIM

L'idée d'un bâtiment propre à la FIM afin d'y abriter son Siège et son Secrétariat Général n'était pas nouvelle lorsqu'elle se concrétisa en 1993. Le projet de "Don" Nicolas Rodil del Valle, Président de la FIM de 1965 à 1983, irréalisable à l'époque faute de ressources suffisantes, s'est finalement concrétisé grâce aux nouveaux revenus de la FIM provenant des contrats de droits TV. La FIM possède aujourd'hui un vrai siège, un bâtiment destiné à abriter un Secrétariat qui concentre un nombre toujours plus élevé d'activités et de collaborateurs, le centre des opérations de la FIM.

Le projet était au départ de rester sur le territoire du canton de Genève, mais il n'a pas été possible de trouver un terrain adéquat pour construire des locaux indépendants. Acheter ou louer des locaux existants s'est avéré être une solution inadaptée au vu de la situation immobilière actuelle.

Situé sur une parcelle de 7000 m2 sur la commune de Mies, dans le canton de Vaud à 100 mètres de la limite avec le canton de Genève, se trouve le terrain de 1800 m2, sur lequel a été construit un bâtiment en forme de deux "roues", c'est-à-dire deux polygones (dodécagones pour être exact), reliés par un "moteur", en l'occurrence une verrière. Dessiné par l'architecte Bruno Schaerrer, ce bâtiment forme un symbole qui rappelle évidemment les deux roues et le moteur d'une moto, mais il s'agit également d'une forme architecturale très rationnelle grâce à laquelle on obtient un nombre élevé de fenêtres pour chaque bureau, et par conséquent un éclairage naturel important, ainsi qu'une surface de circulation réduite au minimum. Chaque polygone a un diamètre de 16 mètres, ce qui constitue le meilleur rapport possible bureaux/circulation de cette figure géométrique. La surface du bâtiment est d'environ 900 m2 sur deux niveaux (maximum autorisé par rapport aux 1800 m2 de terrain). En hauteur, avec deux étages hors sol avec toit plat, on atteint la limite légale de 7 mètres.

Pour les façades, une technique d'éléments préfabriqués a été utilisée. Chaque élément, d'un poids variant entre 10 et 16 tonnes a été amené séparément et mis directement en place à l'aide d'une grue. Une pièce formant un côté du polygone mesure 4,28 mètres de largeur sur 7 mètres de hauteur. Il y a 22 de ces éléments préfabriqués au total dans le bâtiment (11 par roue).

Les vitres sont teintées, en verre feuilleté anti-effraction, les fenêtres sont calculées pour fournir une isolation thermique et sonique très élevée. Pour la toiture, une dalle étanche est recouverte d'un isolant tenu par une couche de gravier, de la mousse inaltérable, d'une épaisseur de 12 cm, offrant le coefficient souhaité.

Pour chauffer le bâtiment en hiver et le rafraîchir en été, un système de pompe à chaleur a été mis en place. Totalement écologique, ce système n'utilise aucune source d'énergie polluante ou non-renouvelable. Cinq sondes géothermiques verticales, dans lesquelles circule un liquide caloporteur à base de glycol à 6 degrés vont puiser de la chaleur à 150 mètres de profondeur; le liquide est ramené à 10 degrés par une pompe, puis le compresseur réchauffe l'eau qui circule dans les radiateurs à 40 degrés environ, pendant que le glycol refroidi retourne dans le sol. Ce système permet une perte de chaleur minimale.

En été, le procédé est inversé: la chaleur est emmagasinée dans le circuit situé dans les faux plafonds absorbants, par exemple à 28 degrés ou plus. L'eau passe par le compresseur où le circuit de la pompe le refroidit à environ 20 degrés.

Ce système permet une notable économie d'énergie, en plus de l'apport écologique, car il emploie sur une année environ 50% d'électricité de plus qu'un chauffage classique, mais celui-ci ne fonctionne pas l'été car il n'est pas conçu pour refroidir...

Le corps central - la verrière, qui symbolise le moteur et qui sert de lieu d'accueil - est constitué d'une structure métallique sur laquelle sont fixés les éléments en verre feuilleté, là encore avec un taux d'isolation thermique élevé. Une passerelle relie les deux roues au niveau du premier étage.

Le premier étage du bâtiment contient six bureaux dans une roue et cinq dans l'autre. Au rez-de-chaussée, ce sont quatre bureaux dans une roue, et dans l'autre, une grande salle de conférence, qui peut être divisée en deux salles de réunion plus petites. Une cafétéria complètement équipée peut accueillir une vingtaine de personnes. Le sous-sol accueille les archives de la FIM, ainsi que quelques pièces de musée et de collection. Les accès aux étages se font par un escalier dans l'une des roues; un monte-charge a été installé dans l'autre roue. A noter que les parois des bureaux peuvent être déplacées sans difficulté de façon à éventuellement redessiner les espaces des bureaux selon les besoins futurs. Les installations de câbles électriques, téléphoniques et informatiques sont réunis dans un canal périphérique commun, le long des parois externes, au rez-de-chaussée et au premier étage, desservant ainsi tous les bureaux avec un grand nombre de prises. En additionnant les longueurs de tous les câbles installés dans le bâtiment on arrive à 60 kilomètres.

Le poids total du bâtiment lui-même est d'environ 2500 tonnes. A l'extérieur, 25 places de parking et une zone de jardin occupent le reste du terrain. La construction a commencé le 17 janvier et s'est terminée officiellement le 5 décembre 1994. Son coût a été d'environ 6 millions de francs suisses, achat du terrain compris.

Inauguration

Grande fête, plus de 200 personnes présentes, beaucoup de bonne humeur: l'inauguration du nouveau Siège de la FIM eut lieu le samedi 4 mars 1995.

Réalisée durant la Conférence Annuelle, cette cérémonie a pu compter avec la présence de pratiquement tous les délégués FIM des diverses Commissions et Collèges au travail lors de ces réunions de Genève, ainsi que de plusieurs personnalités de la FIM; notamment les Présidents Honoraires Don Nicolas Rodil del Valle et Nicolas Schmit.

Don Nicolas Rodil del Valle fut en fait le véritable inspirateur de la construction du Siège de la FIM. Il en avait eu l'idée durant ses six mandats consécutifs de Président FIM qu'il exerça de 1965 à 1983. Il lui avait paru, évident que la FIM nécessitait déjà à l'époque un véritable siège propre, dimensionnée aux besoins auxquels une Fédération sportive internationale comme la FIM ne manquerait pas d'être confrontée dans un futur relativement court. Mais à ce moment-là, la FIM ne disposait pas de revenus suffisants pour une telle entreprise. Il était encore tôt pour que le sport moto en général, et la vitesse en particulier, ne gagne un statut international dans le monde du sport permettant de négocier les droits de transmission télévisée et de marketing comme ce fut le cas à la fin des années 80, début des années 90. Ce fut au Président Vaessen que cette tâche incomba, et l'année du 90ème anniversaire s'écoula avec la construction du Siège de la FIM, du premier coup de pioche à la mi-janvier jusqu'au déménagement du Secrétariat au début du mois de décembre de la même année.

Les discours se succédèrent avec le Secrétaire Général Guy Maitre saluant les personnes présentes et les remerciant de leur soutien, puis l'architecte Bruno Schaerrer, qui donna un bref aperçu du déroulement des travaux de construction, puis M. Roland Kress, représentant la commune de Mies (qui s'exprima en anglais), M. Raymond Bron, Directeur du Service de l'Education Physique et du Sport du Canton de Vaud, et enfin le président en exercice M. Jos Vaessen, qui rendit hommage à l'auteur de l'idée, à celui qui "rêva" d'un siège pour la FIM, Don Rodil del Valle. Une surprise toutefois eut lieu lorsque le Premier Vice-Président M. Ed Youngblood annonça la participation de l'AMA à l'inauguration, soit le don d'une motocyclette Indian de 1904 - l'année de naissance de la FIM - qui a au cours de sa longue existence fait partie de la collection de l'acteur américain Steve McQueen, puis rachetée plus tard par l'historien Butch Baer qui en fit don à l'American Motorcycle Heritage Foundation pour l'exposer au Motorcycle Heritage Museum au siège de l'AMA à Westerville, Ohio, USA. La cérémonie se termina par l'inauguration symbolique, le couper du ruban effectué par le Président Honoraire Don Nicolas Rodil del Valle.