FIMHome
Fédération Internationale de Motocyclisme
Accès membre
Loading...
   English
Actualités

Le Team HRC joue en équipe

06/01/13 - 21:36

La seconde étape du Dakar 2013 sous forme de boucle entre Pisco et Pisco a offert une belle journée de navigation aux concurrents. En début d'étape, ils ont roulé sur des pistes rapides avant, à partir du kilomètre 145, d'aborder de grandes dunes et des dunes ''cassées'' qui ont rendu la fin de la spéciale plus éprouvante. 

242 kilomètres de spéciale dans le sable étaient au programme, les machines étaient mises à contribution. La consommation devait être surveillée, le ravitaillement ayant eu lieu 4 kilomètres seulement avant le point de départ de la spéciale chronométrée. 

Les pilotes du Team HRC ont vécu une journée pleine de promesses pour la suite. Helder Rodrigues, parti 29e, a utilisé toute son expérience des dunes pour se classer 4e au premier point de contrôle, situé au kilomètre 160. Il a continué à attaquer mais sa moto est tombée en panne à quatre kilomètres de l'arrivée. Javier Pizzolito a donné du carburant à son coéquipier, les deux hommes ont franchi ensemble la ligne d'arrivée.

Helder Rodrigues (15e de l'étape à 10'32'' ; 15e du général) : "Il y avait beaucoup de poussière au début de l'étape, j'ai attaqué pour gagner des places. J'étais troisième à un moment, j'ai décidé d'attaquer jusqu'au bout pour réussir un bon résultat. Mais, à 4 km de l'arrivée, je n'avais plus d'essence. J'ai dû attendre Pizzolito pour qu'il me donne du carburant. Je suis déçu mais le Dakar est encore long."

Johnny Campbell (33e de l'étape à 19'53'' ; 35e du général) : "C'était une étape 100% sable, avec des dunes difficiles. Comme beaucoup, j'ai perdu du temps avant de passer au point de contrôle du kilomètre 74. Ensuite, j'ai trouvé la bonne direction et j'ai rattrapé plusieurs pilotes. Je me suis arrêté pour aider Juan Carlos (Salvatierra), le Bolivien qui pilote une Honda privée avant de continuer. Dans les trente dernières kilomètres, c'était sympa de se battre avec cinq autres pilotes, nous nous attaquions les uns les autres."

Javier Pizzolito (49e de l'étape à 27'05'' ; 39e du général) : ''Pour moi qui aime les dunes, c'était une bonne étape, mais j'ai commis une erreur de navigation au kilomètre 79. J'ai perdu du temps en parcourant 20 kilomètres de plus tout en gardant un œil sur ma consommation d'essence. À la fin, j'ai trouvé Helder et je l'ai aidé en lui donnant un peu de carburant."


> Retour à la liste

PHOTOS